L’alliaire

image: jardinage.ooreka.fr)
L’alliaire est une grande plante aux feuilles fragiles, des lisières de forêt, talus et bords de chemin. Le néophyte pourrait la confondre avec une ortie, dont elle a le port et vaguement la forme des feuilles. Trois critères l’en différencient cependant rapidement. Les fleurs, déjà, à quatre pétales blancs, groupées au sommet. Le goût et l’odeur, ensuite, permettent de l’identifier sans erreur.
Elle pousse souvent en touffe (image: jardinsdesante.blogspot.com)
Description
c’est une plante à floraison printanière qui est comme l’ail des ours, à l’étonnant goût d’ail. Elle est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicacées, localement devenue envahissante aux États-Unis (où elle ne doit pas être confondue avec plusieurs espèces indigènes qui lui ressemblent )
Les feuilles
Les feuilles sont cordiformes, dentées, à odeur d’ail lorsqu’elles sont froissées.
Les fleurs
Les fleurs sont blanches et en forme de croix.
Où la trouver
C’est une plante commune qui pousse un peu partout mais surtout dans les haies, broussailles, talus, terrains vagues) forets et sols calcaires ou saturés.
Voici ses fleurs en formes de croix (image: sauvagesdupoitou.com)
Utilisation en cuisine
Ses graines peuvent servir de substitut à la moutarde noire dans l’élaboration du condiment du même nom (moutarde). Les jeunes feuilles mélangées dans une salade apportent un léger goût d’ail. On peut également l’employer dans du beurre ou en faire du pistou.
Usage médicinal
Elle est traditionnellement utilisée pour ses vertus diurétiques, contre les rhumatismes, l’asthme et la goutte. On prête aussi des vertus antiseptiques à la plante fraîche, alors utilisée en cataplasme.
Fiche d’identification
Vidéo
Advertisements