La bourrache

La Bourrache ou Bourrache officinale (Borago officinalis L.) est une espèce de plante annuelle de la famille des Boraginacées, assez commune en Europe. Elle a un goût assez étonnant de concombre et d’huître, elle sert notamment de condiment. Attention toutefois à ne pas en consommer régulièrement et façon prolongée car comme toute plante sauvage cela pourrait nuire à votre santé.

Cette plante méllifère a de sérieux atouts afin d’attirer les joyeuses butineuses

Description

La bourrache est une herbe annuelle à tige cylindrique, épaisse, dressée, hérissée de poils raides, de 20 à 60 cm de haut.

Feuilles

Les feuilles alternes, à surface ridée, ont un long pétiole quand elles se trouvent à la base de la plante mais les feuilles supérieures en sont dépourvues. Toute la plante est recouverte de poils courts et fermes qui la rendent rude au toucher : c’est un des caractères de toute la famille des Boraginacées.

Fleurs

Les fleurs sont disposées en une cyme recourbée en crosse. Le calice possède cinq sépales, la corolle possède cinq pétales égaux soudés à leur base. La couleur de la fleur est bleue, plus rarement rose ou blanche.
Chaque pétale porte un repli saillant à l’intérieur ; cinq étamines à longues anthères sont insérées sur la base de la corolle entre les pétales ; leur filet porte en dehors un appendice conique. Le pistil est constitué par deux carpelles soudés ; l’ovaire est creusé de deux loges contenant chacune deux ovules ; le style, au lieu de surmonter les ovaires, se détache de leur base.
Le fruit est formé par quatre akènes, parfois moins, logés au fond du calice persistant.

Où la trouver?

Elle est assez commune dans les terrains vagues et les décombres des contrées à climat tempéré, ainsi que comme plante adventice dans les cultures sarclées et les jardins.

Quand la trouver?

En climat tempéré, la floraison intervient de mai-juin à août.

Les feuilles velues, seules les plus jeunes sont à consommer.

En cuisine

Les fleurs de bourrache et les jeunes feuilles se consomment traditionnellement à l’état frais (mucilage favorisant le transit intestinal). On l’utilise aussi comme épice. La plante peut agrémenter des omelettes, des salades et remplacer les légumes accompagnant les viandes. Elle est assez utilisée en Allemagne dans des potages froids, la recette la plus connue utilisant cette plante comme ingrédient serait la « sauce verte » que l’on peut déguster à Francfort.

En médecine

Par son mucilage, elle est supposée adoucissante, émolliente et expectorante, donc utilisée dans les catarrhes des voies respiratoires, la gastrite, les inflammations des muqueuses.
Par la présence du nitrate de potassium, elle est supposée sudoripare et diurétique (elle augmente le production de l’urine).
Elle aurait également des propriétés intéressantes contre la gueule de bois.
Les graines sont également utilisées pour les acides gras oméga-6 qu’elles contiennent. L’huile obtenue par le pressurage des graines est riche en acide gamma-linolénique et acide linoléique qui ont une action calmante en usage externe sur les éruptions cutanées et autres dermatoses, eczéma entre autres mais aussi herpès et le vieillissement cutané.

Fiche descriptive

Vidéo

Advertisements