La consoude

Les Consoudes (genre Symphytum) sont des plantes herbacées vivaces appartenant à la famille des Boraginacées (bourrache, myosotis). Affectionnant principalement les lieux humides, elles sont natives de l’Europe ou de l’ouest de l’Asie (Turquie, Hongrie, Caucase, Géorgie, Iran).
Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage.

Description

La consoude est une grande plante vivace de 30 à 130 cm, en grandes colonies.

Feuilles

Les feuilles sont velues et épaisses, élancées et rudes au toucher, soutenues par un solide pétiole.

Fleurs

Au milieu de la touffe de feuilles émergent des tiges florifères garnies de clochettes de couleur variable suivant les variétés. Les tiges sont souvent ailées (les ailes des pétioles se prolongeant le long de la tige)
La corolle est formée par 5 pétales soudés ensemble. Les sépales et les étamines également au nombre de 5, donnent naissance à 4 graines noires (akènes ou nucules)
Les boutons floraux enroulés en spirale se déroulent et changent souvent de couleur au fur et à mesure de leur épanouissement, à l’usage des insectes pollinisateurs. De même, l’extrémité de la corolle est davantage colorée, comme pour indiquer l’entrée. Les fleurs sont en effet très mellifères, bien que tous les insectes ne soient pas capables de la polliniser.

Où la trouver?

On peut rencontrer les consoudes dans la nature, mais aussi dans les jardins, près des habitations, échappées des cultures , au bord des chemins ou encore au bord des cours d’eau.

Quand la trouver?

A partir du printemps.

En cuisine

Les très jeunes feuilles, encore tendres, coupées finement et ajoutées aux salades, les feuilles peuvent être cuites en légumes, en beignets. Elles sont riches en protéines et minéraux peuvent parfaitement remplacer l’usage d’épinards dans une variété de préparations culinaires, de plus la consoude n’a pas le défaut des épinards de devenir toxique sous l’influence prolongée de l’air. La cuire en soupe est déconseillé comme en manger régulièrement pendant une période prolongée.
Beignets de consoude

En médecine

Usage interne
La Grande consoude contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques hépatotoxiques. Toutefois, ceux-ci sont principalement des monoesters (lycopsamine et intermédine) relativement moins toxiques que la symphytine, un diester.
On la recommande en usage interne sous forme de tisane en quantité limitée, pour les troubles de l’appareil digestif, hémorragies stomacales, ulcères gastriques, bronchites et pleurésies.
Usages externes
La tradition prête à la racine de consoude des propriétés hémostatiques, anti-inflammatoires, astringentes, cicatrisantes et émollientes.
Les meilleurs résultats sont obtenus avec les racines fraîches, ébouillantées, broyées que l’on applique sur les plaies suppurantes ou les escarres. « Sur les brûlures du premier degré, la pulpe fraîche procure un soulagement rapide. Elle calme et cicatrise promptement les gerçures des seins. »
Une étude allemande, en simple aveugle, randomisée, a montré qu’une crème à base de consoude était un peu plus efficace qu’un gel de diclofénac (Voltarène) dans le traitement des entorses de la cheville.
En application interne et externe, la consoude accélère, grâce à sa teneur en allantoïne, la formation de nouvelles cellules, aussi bien dans la peau que dans des masses osseuses. Des études ont prouvé que des fractures guérissaient beaucoup plus vite en appliquant de la consoude.
On la recommande en usage externe pour les rhumatismes, gonflements d’articulations, luxations, foulures, goutte, meurtrissures, hématomes, fractures, douleurs des moignons d’amputation, douleurs de la nuque, tumeurs variqueuses et déformations des poignets et des chevilles.

Au jardin

La consoude est utilisée comme engrais végétal en agriculture biologique. Un petit coin de jardin réservé à la Consoude de Russie peut être récolté plusieurs fois par an, procurant une quantité appréciable de matériaux verts riches en matières minérales utilisables de diverses manières (purin, mulch, compost) pour accroître la fertilité du sol et la croissance des plantes.

Fiche descriptive

Vidéo

 
Advertisements