La moutarde des champs

image: gusber.canalblog.com
La moutarde des champs est très prolifère et produit de grandes quantités de graines, pouvant atteindre des dizaines de milliers pour les grandes plantes. Les graines noires peuvent être utilisées pour faire de la moutarde, mais l’espèce n’est pas un ingrédient important pour la moutarde industrielle car d’autres espèces sont de meilleure qualité. Le condiment est fabriqué à partir de la moutarde blanche (S. alba) qui appartient à la famille de la moutarde, mais également à partir de la moutarde noire (Brassica nigra) et de la moutarde brune (B. juncea) qui appartiennent à la famille du chou. Ces trois espèces se trouvent en Finlande dans les zones portuaires, le long des voies ferrées et dans les décharges. La moutarde des champs est souvent confondue avec la ravenelle (Raphanus raphanistrum), mais cette dernière espèce présente des feuilles plus nettement découpées en segments disposés sur deux rangées, ainsi que des sépales érigés, un fruit très caractéristique et des gousses reliées évoquant un collier de perles.
La moutarde des champs avant floraison, c’est cette inflorescence qui nous interesse particulièrement car elle remplace facilement le brocoli et se trouve en abondance. (image: futura-sciences.com)
Description
20–60 cm. Tige supérieure ramifiée, poilue–presque glabre, parfois violette.
Feuilles
Alternes, inférieures avec pétiole, supérieures sessiles. Limbe vert vif, rugueux, limbe inférieur largement denté–lobé, limbe supérieur lancéolé, à bords dentés.
Fruit
Gousse étalée, ronde, glabre (parfois à poils drus clairsemés), présentant 3–7 nervures, de 3 à 4 cm de long, dressée obliquement, contenant de nombreuses graines, terminée par un bec sans graine et velu de 10–15 mm de long. Pétiole de la gousse de 3–5 mm de long. Graines noires.
Habitat
Champs, terres de jachère, bords de routes, voies ferrées, friches, talus, décharges, jardins, prés.
image: jardiniersauvage.blogspot.com
Ici on peut voir les fruits avec à l’intérieur des graines qui une fois écrasées feront une bonne moutarde sauvage
En cuisine
les jeunes pousses se cuisineront à la vapeur ou braisées comme des brocolis, les graines écrasées feront une excellente moutarde maison.
En médecine
Comme la majorité des plantes de la famille des crucifères, la moutarde (ses feuilles) est antiscorbutique, à cause notamment de sa très grande richesse en vitamine C. C’est en effet grâce aux barils de choucroute que les capitaines au long cours avaient eu l’intelligence de charger à bord avant le départ que les équipages survivaient au scorbut. Et n’allez pas croire que cette maladie n’existe plus à notre époque et dans nos pays riches! Selon de nombreux experts, beaucoup d’entre nous se trouvent sans le savoir dans un état préscorbutique, lié à une carence en vitamine C. D’ailleurs, en Chine, on considère les feuilles de moutarde comme un bon tonique printanier et un bon dépuratif et, durant cette saison, elles figurent régulièrement au menu. Mangez donc vos feuilles de moutarde crues ou lactofermentées aussi souvent que possible.
Fiche descriptive:
Vidéo
Advertisements