Le sureau

Le Grand Sureau ou Sureau noir (Sambucus nigra L., 1753) est une espèce d’arbustes caducifoliés à croissance rapide. Il est présent en Europe, en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord, excepté les régions montagneuses
 

Description

Cet arbuste, à branches souvent courbées, d’une taille ordinairement de 4 à 5 mètres mais peut monter jusqu’a 8 mètres . Il est de croissance rapide, surtout dans les sols fertiles et frais. Il rejette de souche. Il est rustique. C’est une essence de lumière ou de demi-ombre. On le trouve sur un sol basique à neutre

Feuilles

Ses feuilles caduques, opposées et imparipennées sont composées de 5 à 7 folioles, à l’extrémité pointue et bord denté, un peu plus velues sur les nervures. Les feuilles, parmi les premières à sortir au printemps, sont recherchées par de nombreux insectes, notamment les papillons nocturnes (Sphinx du troène, Eupithécie à trois points, Phalène du Sureau) dont les chenilles se nourrissent parfois exclusivement. Sa foliaison printanière est à l’origine de dictons du 6 mars : « À la Sainte-Colette, on voit à vue d’œil au sureau pousser la feuille » ou « À la Sainte Colette, le sureau s’effeuillette ». Les feuilles ont une odeur déplaisante lorsqu’on les froisse.

Fleurs

Les fleurs hermaphrodites apparaissent en début d’été. Elles sont parfumées et comportent 5 étamines et 5 pétales de couleur blanc crème. Elles sont disposées en corymbes plans, de 100 à 240 mm de diamètre et apparaissent après les feuilles.

Les fruits sont de petites baies noires violacées à chair molle de 6-8 mm disposés en grappes, comportant trois graines.

Où la trouver?

Le sureau noir est un arbuste très répandu. On le rencontre dans les bois clairs, les haies, les terrains vagues, les dunes littorales ou encore aux abords des habitations. Il est souvent planté. C’est un familier de l’homme depuis des millénaires. Il prospère notamment dans les friches, les décombres ou les remblais.

Quand la trouver?

Les fleurs se ramassent en main et juin, les fruits en août et septembre

 

En cuisine

Les fleurs se cuisent en beignets.

Les boutons conservés dans le vinaigre peuvent accommoder des salades.

Les baies parfument les gâteaux aux pommes et sont consommées en jus, en gelée et en confiture.

On en fait aussi du vin.

Les fruits sont utilisés comme colorant naturel, notamment pour les boissons et aliments.

En médecine

Pour le traitement du rhume. En 1999, l’organisation mondiale de la santé a reconnu les usages traditionnels des fleurs de sureau comme diaphorétique (qui provoque la sudation) et expectorant.

Fiche descriptive

Vidéo

Advertisements